Un poste de coordinateur de l’école de foot crée

Le club a décidé de créer un poste de coordinateur de l’école de foot pour la saison prochaine. Il travaillera en collaboration avec Julien Bengon, le responsable technique du club et tous les éducateurs. Cette fonction a été confiée à Christophe Gohier, parent accompagnateur depuis 5 ans et dirigeant depuis l’année dernière. Nous lui avons posé quelques questions …

Quelques mots pour te présenter ?
J’ai 44 ans, j’ai 3 enfants âgés de 14, 10 et 7 ans et nous habitons Château-Gontier et ses environs depuis maintenant 17 ans. Je suis professeur de Mathématiques au lycée agricole d’Azé. Nous devions rester seulement 4-5 ans mais nous sommes tombés sous le charme du Pays de Château-Gontier et de ses habitants.

Ton parcours footballistique ?
Rien d’extraordinaire, je n’ai connu qu’un seul club Mamers avec lequel j’ai évolué en DH – DSR pendant 17 ans.

Pourquoi as-tu accepté ce poste de coordinateur ?
C’est pour moi la suite logique de mon engagement au sein du club. J’ai été un parent accompagnateur puis je suis devenu dirigeant cette année. Je m’occupe de plus en plus de la communication et je participe aux entraînements U13 le mercredi après-midi. J’ai été séduit par la démarche initiée par le président Laurent Lemarchand pour écrire le projet Club des 3 prochaines années. Je fais partie de ceux qui ont été très déçus par l’échec de la fusion avec le FC, d’autant plus qu’avec la création de la nouvelle Ligue Pays de la Loire, la représentativité du Pays de Château-Gontier s’annonce compliquée notamment chez les jeunes. C’est pourquoi, il n’y a plus de temps à perdre. Je souhaite apporter ma petite contribution à cette volonté d’aller de l’avant. Et puis, je suis admiratif du travail effectué par les éducateurs du club, ce sont des passionnés et ils effectuent un travail formidable auprès des enfants.

Quel sera ton rôle ?
Tout d’abord, fédérer toutes les énergies et garantir que tout le monde respecte bien les lignes directrices fixées par le responsable technique Julien Bengon. Pour cela, je serai présent les mercredis après-midi pour observer et échanger avec tous les interlocuteurs (joueurs, parents, éducateurs…). Ensuite, je m’attacherai à soulager nos éducateurs de la partie administrative (réunions de secteur, prévoir réunions d’informations sur le fonctionnement de l’école de foot, veiller aux plannings de transport, organiser des moments festifs…) Et enfin, mettre en place une démarche collective de recherche d’amélioration continue de notre organisation pour être le plus efficient possible.Déjà, pour la saison prochaine, nous allons présenter quelques nouveautés : méthode Coerver généralisée à toute l’école de foot, navette de ramassage le mercredi après-midi, intégration des U13 à l’école de foot avec la création de 2 pôles : un pôle de foot animation à 5 (U7 , U9) et un pôle de foot à 8 (U11 et U13).

Tes objectifs pour l’école de foot ?
Elle fonctionne déjà très bien. Nous souhaitons avant tout que les enfants viennent avec le sourire, qu’ils prennent du plaisir à jouer au foot avec les copains. L’aspect éducatif est également important, nous insisterons de nouveau sur le respect des personnes, du matériel et des installations. Il faudra reconduire les stages multi-activités pendant les vacances scolaires et les sorties ponctuelles comme la visite au Stade Rennais.
Sur le plan sportif, nous continuerons à proposer un véritable football pour tous avec des équipes engagées à tous les niveaux. Si nous prenons l’exemple des U13 cette année, nous étions présents au plus niveau régional et en départemental 1, 2 et 3. Chaque enfant peut donc évoluer selon son niveau de pratique. Et la méthode Coerver permet d’invidualiser le travail et de les faire progresser à leur rythme.
L’axe d’amélioration sur lequel nous devons travailler est d’attirer dès cette catégorie U13 les meilleurs jeunes du territoire. Nous sommes le seul club du Pays de Château-Gontier à proposer le niveau régional dans toutes les catégories de jeunes avec des éducateurs formés et diplômés et donc le seul demain à pouvoir représenter le territoire dans la future Ligue des Pays de la Loire. Soit nous arrivons à unir nos forces, soit nous serons tous perdants. Il faut cesser les querelles inutiles. D’ailleurs, beaucoup d’anciens joueurs séniors de l’Ancienne évoluent maintenant dans les autres clubs. Donc tout le monde s’y retrouve. Il faut d’abord penser à l’intérêt des enfants, ils n’appartiennent pas aux clubs. Quand un jeune joueur de chez nous tente ensuite sa chance au Stade Lavallois , nous sommes fiers du travail accompli et nous lui souhaitons le meilleur.
Le pays de Château-Gontier est une terre de sport, il faut absolument qu’il soit représenté dans le nouveau niveau régional.

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Reply